La com­pé­tence des col­la­bo­ra­teurs, fac­teur de suc­cès

Contexte11 février 2019

Le professionnalisme des collaborateurs à tous points de vue (compétences techniques et opérationnelles) est décisif pour l’image de la branche de l’assurance. Un système dédié à la formation initiale et continue au niveau national accroît l’attrait des assurances comme employeurs et garantit à la branche le renouvellement de ses intervenants.

Le secteur suisse de l’assurance tient le registre de branche Cicero depuis 2015. «Cicero» signifie «Certified Insurance Competence». Il s’agit de la reconnaissance de la branche en faveur d’un conseil de qualité et de compétences en permanence actualisées. 

Les intermédiaires en assurance sont souvent des professionnels issus d’autres branches, ils ont donc besoin d’une formation complète pour acquérir leur nouvelle certification professionnelle. Les membres de Cicero doivent avoir obtenu le diplôme d’«intermédiaire en assurance AFA» (ou toute autre certification équivalente) et suivre régulièrement des formations continues. Il leur faut acquérir 60 crédits de formation continue tous les deux ans. Cela correspond à trois ou quatre jours de formation par an. Les compagnies d’assurances et les prestataires de formation de ce secteur veillent à la diversité et à l’exhaustivité des offres de formation portant sur les thèmes d’actualité. Pour être accréditées Cicero, les offres de formation doivent remplir des critères de qualité bien définis.

Engagement de la branche en faveur de collaborateurs dûment qualifiés

Le secteur de l’assurance soutient le système de la formation en alternance et recrute lui-même la relève nécessaire. La plateforme multimédia «startsmart.tv» introduit les jeunes diplômés dans le monde passionnant des assurances. Fortement engagé dans la formation, le secteur de l'assurance forme également lui-même ses futurs professionnels. Avec quelque 2000 places d’apprentis, l’industrie de l’assurance contribue largement à encourager les générations futures. Conjointement avec la Confédération et les cantons, l’Association pour la formation professionnelle en assurance (AFA) assume la responsabilité en la matière pour le secteur de l’assurance en sa qualité d’organisation du monde du travail.

Nouvelles compétences requises face à la numérisation de l’économie

Les compagnies d’assurances sont des entreprises high tech du secteur tertiaire. Leurs exigences envers leur personnel et les cursus de formation sont donc très élevées. Du fait de la numérisation de l’activité économique, les exigences en termes de compétences professionnelles ne cessent de croître. De nouveaux profils de poste se dessinent, ils impliquent de nouvelles qualifications. Par conséquent, l’ASA œuvre en faveur d’une évolution des qualifications pour qu’elles soient adaptées aux exigences du futur. A cet effet, elle travaille en étroite collaboration avec la recherche, les prestataires de formation ainsi que les compagnies membres.