Les as­su­reurs do­cu­mentent leurs ef­forts en ma­tière de du­ra­bi­lité

Contexte25 juin 2020

Pour la première fois, le secteur suisse de l’assurance présente son engagement en matière de durabilité dans un rapport commun. Le rapport 2019 de l’ASA sur la durabilité couvre les domaines des placements de capitaux, de l’écologie en entreprise et de la souscription.

Il ressort de ce sondage que 86 pour cent des placements de capitaux effectués par les compagnies membres ayant répondu à l’enquête reposent sur un processus d’investissement impliquant des critères ESG lors des décisions d’investissement. ESG est l’abréviation de «Environmental», «Social» et «Governance»; on parle des facteurs environnementaux, sociaux et de direction d’entreprise. Ces critères sont essentiellement appliqués dans les catégories de placements des biens immobiliers, des titres à revenu fixe, des actions et des placements alternatifs.

En matière de placements de capitaux, l’accent est systématiquement mis sur la responsabilité écologique (E – Environmental): les thématiques du climat, du changement climatique et des énergies (renouvelables) sont essentielles pour les entreprises qui appliquent les critères ESG. En la matière, différents assureurs privilégient les investissements dans la prévention des catastrophes naturelles et la gestion des eaux. Un autre critère d’exclusion particulièrement répandu vise les entreprises d’approvisionnement en énergie dont la part du charbon dans la production électrique (bouquet énergétique) excède un certain plafond (par exemple 30 pour cent) ou encore les entreprises minières du secteur de l’extraction du charbon.

Éléments incontournables de leurs efforts en matière de durabilité, l'allocation durable et responsable des ressources et les mesures correspondantes font partie intégrante de la gestion opérationnelle de nombreuses compagnies membres. C’est ce qui ressort du sondage réalisé dans le domaine de l’écologie en entreprise. Elles sont 25 compagnies membres à dresser un bilan écologique en interne, et la plupart d’entre elles le publient chaque année.

Dans le domaine de la souscription, nous ne disposons pas d'une telle base de données commune. En conséquence, le rapport sur la durabilité met en évidence quelques mesures concrètes des assureurs privés suisses qui témoignent de leur engagement en matière de durabilité. Aujourd’hui déjà, certains assureurs renoncent par exemple à couvrir certaines entreprises ou des pans entiers de la technologie. Il s’agit alors surtout d’exclure des industries et des projets à forte intensité de CO2. Certains assureurs adoptent une autre approche et pratiquent un engagement actif dans les entreprises à assurer en cherchant le dialogue avec les dirigeants: les assureurs fixent les conditions devant être remplies et atteintes par les entreprises assurées sous peine de perdre la couverture d’assurance.

Le rapport sur la durabilité repose sur les données fournies par 32 compagnies membres de l'Association Suisse d'Assurances ASA. Avec leurs placements de capitaux, elles couvrent 94 pour cent des capitaux investis par les assureurs privés (soit 582 milliards de francs au total au 31 décembre 2018; source Finma). Aux fins d'une documentation transparente de cette évolution, le rapport de l’ASA sur la durabilité sera désormais établi et publié à un rythme annuel.

Stratégie 2020–2024 | Durabilité et innovation

L’ASA s’engage en faveur d'une évolution durable de l’industrie de l’assurance. A cet effet, elle contribue activement à relever les principaux défis écologiques, économiques et sociétaux d’aujourd’hui.

En savoir plus