Industrie 4.0 / l’Internet des objets, un risques émergents

Contexte22 novembre 2018

La quatrième révolution industrielle (Industrie 4.0) désigne l’utilisation et la mise en relation de composants logiciels avec des systèmes de production. Si elle offre de belles opportunités, elle cache également certains risques.

Après les évolutions mécanique (1.0), électrique (2.0), informatique et électronique (3.0), «l’Internet des objets» est la suite logique de l’industrialisation de notre société. Parallèlement à la mise en réseau des collaborateurs au sein des entreprises, c’est au tour maintenant de la mise en réseau d’entreprises entières entre elles ou de systèmes privés et publics entre eux. Cela contribue non seulement à l’amélioration de différentes étapes de production, mais aussi à l’optimisation de toute la chaîne de création de valeur.

Les transporteurs savent exactement où se trouve quelle marchandise à quel moment. Les particuliers utilisent par exemple de tels systèmes pour suivre sur l’Internet l’état d’avancement de la livraison de leurs commandes: les marchandises commandées en ligne sont étiquetées et peuvent être identifiées à tout moment pendant leur transport.

La numérisation et l’interconnexion croissantes de l’économie multiplient les points de recoupement entre les différents acteurs. Des normes et des règles uniformes entre les multiples secteurs industriels, la sécurité informatique et la protection des données ainsi que l’organisation future du travail ont un rôle central à jouer ici:

  • Le système juridique actuel tient-il suffisamment compte des machines et des robots autonomes et auto-apprenants?
  • Leurs aptitudes «quasi-humaines» confèrent-elles aux machines une responsabilité juridique propre?
  • Comment prévenir les abus, les manipulations et l’espionnage industriel?

Autant de questions dont les réponses ont un impact en assurance. Il s’agit en premier lieu de l’assurance de la responsabilité civile pour les dommages corporels et matériels provoqués par des produits défectueux, des services de qualité médiocre et des activités dangereuses ainsi que l’assurance de la responsabilité civile de l’employeur. Si des produits défectueux ou des éléments de ces produits entraînent des dommages corporels et matériels, ceux-ci sont généralement couverts par l’assurance de la responsabilité civile d’entreprise. Les défaillances et les dysfonctionnements des systèmes peuvent provoquer des dommages très importants.

C’est justement la raison pour laquelle l’Internet des objets et l’industrie 4.0 sont des risques émergents placés sous très étroite surveillance.

Définition «risques émergents»

Les nouvelles technologies et l’évolution de la société moderne sont porteuses de nouvelles opportunités, mais aussi de nouveaux risques. Ces risques d’un nouveau genre concernent notre vie future. Du fait de leur évolution dynamique, ils sont difficiles à identifier et à évaluer; c’est ce que l’on appelle les risques émergents. La notion de «risques émergents» n’est pas définie de manière uniforme. En assurance, elle désigne habituellement les risques possiblement susceptibles de survenir dans le futur et affichant une potentialité de sinistres élevée.

Téléchargement