L'aléa ruis­sel­le­ment: le dan­ger sous-es­timé lors de fortes pluies

Contexte07 août 2019

Des rues qui se transforment en torrent, des passages souterrains inondés, des caves détruites : les inondations provoquées par de fortes précipitations font souvent les gros titres. Ces dernières années, l'eau de ruissellement a été à plusieurs reprises la principale cause des dommages dus aux inondations. La «carte de l'aléa ruissellement» met en évidence les zones particulièrement exposées du territoire suisse.

Les inondations ne résultent pas uniquement des crues des rivières, des fleuves ou des lacs. En cas d'épisodes de fortes précipitations, l'eau de pluie qui n'arrive pas à s'infiltrer dans le sol et s'écoule alors en surface peut aussi provoquer de graves inondations. Le ruissellement est responsable de près de 50 pour cent des dommages causés par les eaux naturelles. Les trois exemples suivants illustrent des inondations graves provoquées par les eaux de surface:

Sion, le 6 août 2018

Inondation Sion, le 6 août 2018

Copyright: Sabine Papilloud / Le Nouvelliste

En une heure, il est tombé autant de pluie sur Sion qu'en un mois habituellement: près de 50 millimètres d'eau au mètre carré. Les masses d'eau se sont écoulées du nord de la ville le long des rues et sont venues submerger le centre-ville. Plus d'une centaine de caves ont été inondées. Les dommages causés aux bâtiments et aux biens meubles sont estimés à près de 15 millions de francs.

Lausanne, le 11 juin 2018

Inondation Lausanne, le 11 juin 2018

Photo: Tamedia

La quantité d'eau de pluie qui est tombée ce lundi soir là en quelques minutes a battu tous les records: 41 millimètres par mètre carré en dix minutes. Située à flanc de colline, la ville de Lausanne a vu ses rues transformées en torrents furieux par l'eau de ruissellement. Le sous-sol du magasin «H & M» a été englouti sous 3,5 mètres d'eau. Les chutes d’eau dans les escaliers de la gare de Lausanne restent mémorables. Les dommages aux bâtiments et aux biens meubles ont atteint entre 10 et 12 millions de francs.

Zofingue, le 8 juillet 2017

Inondation Zofingue, le 8 juillet 2018

Source: Sapeurs-pompiers de Zofingue

L'orage qui a éclaté sur Zofingue a duré près de trois heures sans jamais perdre de son intensité. Cette durée exceptionnellement longue s'est traduite par une quantité d'eau phénoménale: près de 100 litres au mètre carré. Les trombes d'eau qui se sont abattues sur la ville ont provoqué pour près de 150 millions de francs de dégâts au total, dont 90 millions pour les seuls dommages aux bâtiments. Les sapeurs-pompiers et plusieurs organisations de la protection civile ont mis plus de deux semaines pour venir à bout des débordements.

Les épisodes de fortes précipitations se multiplient

Avec le changement climatique, la fréquence, mais aussi l’intensité des intempéries augmentent. Les épisodes de fortes précipitations sont favorisés par les vagues de chaleur. L'Office fédéral de l'environnement OFEV, l'Association des établissements cantonaux d'assurance AECA et l'Association Suisse d'Assurances ASA ont dressé ensemble la «Carte de l’aléa ruissellement» et ainsi comblé une lacune en matière de protection contre les crues.

La «carte de l’aléa ruissellement» est librement accessible en ligne. Elle indique le chemin que suit l'eau de ruissellement en cas de fortes pluies et les bâtiments alors exposés. Elle permet ainsi de prendre des mesures de prévention ciblées pour protéger les bâtiments et les biens meubles. Par exemple des barrages pour les garages souterrains, des joints aux portes et aux fenêtres et le réhaussement des puits de lumière.

Consulter la «Carte de l'aléa ruissellement»

Vous trouverez des conseils de prévention sous www.protection-dangers-naturels.ch