Taux d’in­té­rêt mi­ni­mal : en­core trop élevé

Accents13 novembre 2017

Les caisses de pension sont tenues de rémunérer les avoirs de vieillesse de leurs assurés avec un taux d'intérêt minimal défini par le Conseil fédéral. Pour 2018, ce taux se monte à 1% – bien qu’un taux moins élevé s’imposerait au regard de l’environnement de taux extrêmement bas.

Le Conseil fédéral a fixé le taux d’intérêt minimal à 1% pour 2018. Les caisses de pension sont tenues de rémunérer les avoirs de vieillesse de leurs assurés avec ce taux, or celui-ci est trop élevé. A l’heure actuelle, il est difficile de réaliser des rendements suffisamment élevés sur les marchés financiers – surtout lorsqu’à l'instar des caisses de pension, vous êtes obligé d’adopter une stratégie de placement prudente. Sources de revenus sûrs et rentables pendant des décennies, les emprunts de la Confédération sont désormais rémunérés à des taux négatifs. Et cette phase de taux bas semble perdurer.


La valeur du taux d’intérêt minimal doit être déterminée de telle sorte que les caisses de pension aient toutes les chances de l’atteindre. Si la situation financière de la caisse de pension considérée le permet, elle peut rémunérer les avoirs de vieillesse de ses assurés à un taux supérieur.