Les consé­quences de l'in­ter­con­nexion de l'homme et de la ma­chine dans le monde du tra­vail

Interview09 octobre 2017

Le rythme de la numérisation s'accélère. Les attentes, les contenus et les structures du travail évoluent. Claudia Giorgetti del Monte, responsable Développement de l’organisation et de la culture à la Mobilière, s'exprime dans une interview.

Quelles sont les attentes des collaborateurs envers le CEO, le CDO et les RH?

La numérisation modifie à un rythme incroyable notre vie privée et notre vie professionnelle. Et ce rythme s’accélère. Par ailleurs, les attentes des collaborateurs envers leur employeur, ainsi que le contenu et la structure du travail évoluent aussi. Une réflexion proactive est donc nécessaire pour déterminer quelle position adopter, en tant qu’entreprise, sur le plan de l’économie numérique et sur les réseaux mondiaux.

L’évolution de la structure du travail et du management ainsi que la compréhension commune des valeurs jouent à cet égard un rôle central. Il revient à l’employeur de montrer comment les activités évoluent, comment les collaborateurs sont accompagnés dans cet environnement en perpétuelle mutation et quelles possibilités de développement ces nouveautés apportent. Les collaborateurs, quant à eux, doivent être prêts à accompagner cette transformation. En d’autres termes, faire preuve d’ouverture d’esprit face à ces changements, tirer le meilleur parti de leurs compétences, suivre régulièrement des formations et rester parés pour relever les futurs défis professionnels.

Quelles sont les règles du jeu d’un environnement de travail numérique?

L’interconnexion intelligente entre l’homme et la machine évolue à une vitesse fulgurante. De même, les formes d’organisation du travail changent constamment. Il en découle de nouvelles règles, dont certaines ne sont pas encore connues aujourd’hui.
Or, l’homme reste un homme, il a besoin de stabilité et de repères. Dans un environnement de travail numérique, une compréhension commune et claire de la collaboration est essentielle. Le management y a toujours sa place, mais sous une forme différente. Cette vision du management de demain reste encore à définir.

Quelles compétences techniques et comportementales distinguent les bons cadres dirigeants dans un environnement de travail numérique?

L’ouverture au changement est primordiale. Flexibilité, curiosité, et ouverture d’esprit face aux changements sont des éléments clés. Les cadres dirigeants doivent adopter un style de conduite reposant sur la communication, le respect des valeurs humaines et l’autorité naturelle plutôt que de vouloir exercer leur pouvoir et «régner» sur leurs collaborateurs. Dernier ingrédient et non des moindres: une bonne dose de passion pour ce que l'on fait.