Avec Ci­cero, le sec­teur de l’as­su­rance ren­force la pro­tec­tion des consom­ma­teurs

Les assureurs suisses s’emploient à ce que l’obligation de formation professionnelle tout au long de la vie active soit inscrite dans la loi pour l’ensemble des intermédiaires d’assurance. Avec Cicero, le secteur de l’assurance a créé en 2015 un registre sectoriel des intermédiaires d’assurance exigeant de ses membres qu’ils suivent régulièrement des formations continues. Le registre compte aujourd’hui près de 8500 inscrits.

En 2013, le secteur de l’assurance a décidé de mettre spontanément en place la réglementation des obligations prévues dans la loi sur les services financiers en matière de formation initiale et de formation continue. Dans un souci de protection des consommateurs, il a alors créé Cicero, un registre sectoriel public des intermédiaires d’assurance. L'inscription sur le registre présuppose un diplôme sanctionnant une formation de base et implique le suivi régulier de formations professionnelles. Cette inscription doit désormais être obligatoire pour tous les intermédiaires d’assurance.

Transparence et sécurité pour les clients

Avec Cicero, les clients peuvent dès à présent vérifier très facilement en ligne si leur conseiller s’est bien engagé à actualiser en permanence ses connaissances. En inscrivant dans la loi une réglementation uniforme pour tous les types d’intermédiaires d’assurance, les assureurs entendent améliorer la qualité du conseil et la transparence.

Inscription dans la loi

L’inscription dans la loi de l’obligation de formation initiale et continue faite à tous les conseillers liés et non liés est indispensable pour créer des exigences homogènes en matière de formation professionnelle tout au long de la vie active. Or, des exigences seules ne vont pas assez loin. Leur bon respect doit être garanti par une surveillance adéquate. L’ASA entend intervenir en ce sens dans le cadre de la révision de la loi sur la surveillance des assurances LSA.  

Organisme indépendant

Le secteur de l’assurance a confié la mise en œuvre du registre Cicero à l’Association pour la formation professionnelle en assurance VBV/AFA, organisme indépendant. Lancé dès 2015, le registre compte aujourd'hui quelque 8500 membres. Avec ses instances constitutives et son système de milices composées de spécialistes du monde de l’assurance, l’AFA collabore avec l’ensemble de la branche.

Différence par rapport au registre de la Finma

Les intermédiaires d’assurance non liés doivent se faire enregistrer sur le registre public de la Finma. Cette obligation est inscrite dans la loi sur la surveillance des assurances. Les intermédiaires d’assurance liés peuvent s’inscrire, mais n’y sont pas obligés. L’inscription est unique et implique une qualification professionnelle de base. Cicero, en revanche, tient compte non seulement de la qualification de base, mais aussi des autres formations suivies pendant l’exercice de l’activité professionnelle et accompagne ainsi les intermédiaires d’assurance tout au long de leur carrière professionnelle.

Informations complémentaires: www.cicero.ch