Étude « Les com­pé­tences de de­main » dans l'as­su­rance

Publications30 avril 2021

Dans le cadre de la stratégie 2020-2024 de l’ASA, l'Institut d'économie de l'assurance de l'université de Saint-Gall I.VW et l'Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle IFFP ont recensé « Les compétences de demain » à l'horizon 2030 pour le secteur de l’assurance.

Les innovations sociales et technologiques donnent un véritable coup de fouet à l’évolution des marchés du travail. Le secteur de l'assurance – l'un des principaux employeurs revêtant une importance macroéconomique et sociale considérable – est tributaire de la disponibilité d’un personnel qualifié.

La transmission de ces aptitudes professionnelles passe essentiellement par le biais de la formation initiale ainsi que de la formation continue. En conséquence, il est important de veiller à ce que les offres de formation intègrent les nouvelles exigences requises sur le marché du travail. Aux fins d’identification des aptitudes et des compétences nécessaires (« skills ») aux employés de demain, il faut déterminer dans un premier temps les développements qui ne manqueront pas de marquer le secteur de l’assurance au cours des prochaines années. L’I.VW a travaillé avec le groupe de projet de l’ASA et son comité en charge de la politique de la formation et de l’emploi pour identifier les tendances susceptibles de modifier durablement l'assurance d'ici 2030.

Les résultats empiriques ont permis l’identification des tendances suivantes pour le « Scénario 2030 » : 

  • Individualisation
  • Société de la santé
  • Internet des objets (IoT)
  • Intelligence artificielle
  • Écosystèmes numériques

Soutenue par l'Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP), la phase 2 s’appuie sur le « Scénario 2030 » pour dépister les compétences de demain (« skills »). Partant de ce point de départ, des collaborateurs issus de plusieurs compagnies d'assurances occupant des fonctions diverses et variées ont décrit et discuté au cours de deux ateliers les compétences dont les employés du secteur de l’assurance ont besoin pour satisfaire aux exigences professionnelles du futur. À ce stade, il est important de noter que les compétences ont été identifiées selon une approche ascendante (de la base vers le sommet « bottom up ») et non descendante (du sommet vers la base, « top down »). Une telle démarche permet l’identification de compétences concrètes et tangibles dont la transmission doit ensuite être organisée dans le cadre de mesures de formation internes à l’entreprise, de cours de culture générale ou d’offres de formation professionnelle. 

Il ressort de l’analyse qualitative que les futures exigences en matière d’aptitudes peuvent être résumées en cinq compétences transversales : 

  • agilité,
  • esprit de collaboration et aptitude au travail en réseau,
  • approche axée sur la clientèle,
  • maîtrise des outils numériques,
  • ainsi que sens des responsabilités et respect des valeurs.

Cinq recommandations ont été formulées sur la base des enseignements tirés de l’étude et visent la promotion des compétences requises à la fois dans les offres de formations ainsi qu’au sein des entreprises.

Télécharger le rapport final

Commander le rapport final

Commander des copies

Informations personnelles

Civilité

Les champs munis d'un astéristique (*) doivent absolument être remplis.

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
1 + 6 =
Veuillez entrer le résultat du problème arithmétique. (La question de sécurité nous aide à prévenir le spam automatique.)