Le secteur suisse de l’assurance conforte sa solidité et convainc par sa croissance

Communiqués de presse31 janvier 2019

En 2018, les assureurs privés suisses ont une nouvelle fois affirmé leur stabilité et leur efficience. Après deux années de repli, les affaires d’assurance-vie ont renoué avec la croissance, ceci en dépit de conditions d’exercice toujours difficiles. Dans les affaires de dommages, la croissance continue du volume des primes s’est confirmée l’année passée encore.

Helbling, Müller, Dörig, Raaflaub

Thomas Helbling, directeur de l’ASA; Michael Müller, vice-président de l’ASA; Rolf Dörig, président de l’ASA; Patrick Raaflaub, membre du Comité directeur

Les assureurs privés peuvent s’enorgueillir d’une bonne année 2018. Le volume des primes s’est étoffé par rapport à celui de l’année précédente, ceci aussi bien en affaires vie qu’en affaires de dommages. Mesuré à l’aune de sa création de valeur brute, le secteur de l’assurance relève des dix branches les plus importantes de notre pays et aussi de celles enregistrant la plus forte croissance: ces vingt dernières années, la valeur ajoutée des assureurs a progressé de 4,2 pour cent en moyenne annuelle. «En tant que pilier de l’économie suisse, il est de notre devoir de prendre des responsabilités» déclare le président de l’ASA, Rolf Dörig. «Et pour que nous puissions assumer ces responsabilités, l’ASA s’engage en faveur de conditions d’exercice offrant à notre branche la liberté de manœuvre nécessaire tout en renforçant sa force d'innovation et sa compétitivité. Ce faisant, nous avons pleinement conscience que la cohésion sociale, la solidarité et la confiance en particulier constituent le fondement de la stabilité et du succès économique.»

Légère progression du volume des primes en assurances-vie

L’Association Suisse d’Assurances ASA estime à 0,6 pour cent la hausse des recettes de primes en 2018 dans les affaires d’assurance-vie par rapport à l’année précédente. Cette progression met ainsi un frein d’arrêt au recul des deux années précédentes. Ceci, en dépit de conditions d’exercice toujours difficiles pour les assureurs-vie en 2018 du fait du niveau historiquement bas des taux et du corpus réglementaire.

  • + 0,7 pour cent en vie collective, où les assureurs-vie proposent aux PME et à leurs salariés des solutions de prévoyance professionnelle. Les garanties offertes par les assureurs-vie ont toujours le vent en poupe.
  • + 0,4 pour cent en vie individuelle. Les assurances de risque et les produits liés à des participations sont particulièrement prisés. Au regard de l’environnement de taux bas, il demeure difficile pour les assureurs-vie de proposer une rémunération intéressante, voire des taux garantis, pour les produits classiques.

Les affaires de dommages confortent leur croissance continue

D’après les estimations de l’ASA, le volume des primes en affaires de dommages s’est raffermi de 2,2 pour cent l’année dernière par rapport à l’année précédente.

  • + 1,2 pour cent en assurance incendie, événements naturels et dommages matériels : comme les années précédentes, la croissance économique, les investissements dans la construction ainsi que la hausse du pouvoir d’achat ont stimulé cette expansion.
  • + 3,4 pour cent en assurances de personnes : ce phénomène s’explique d'une part par une demande soutenue en assurances complémentaires dans les domaines de l’assurance-maladie et de l’assurance-accidents et, d’autre part, par des tarifs plus élevés du fait de la hausse des coûts dans le secteur de la santé.
  •  - 0,3 pour cent en assurance automobile : ce recul de la croissance s’explique par le repli de l’assurance des véhicules automobiles du fait de la pression importante exercée sur les primes sur un marché déjà saturé.
  • Les intempéries ayant été moins nombreuses en 2018, la charge des sinistres devrait être plus favorable que l’année précédente. Elle se situe a priori dans la moyenne pluriannuelle.

Légère augmentation de nos effectifs en personnel

L’ASA estime à 1,1 pour cent la croissance des effectifs en personnel dans le secteur de l’assurance privée en Suisse qui compte désormais environ 46 580 collaborateurs.

Thèmes phares

Protection des consommateurs : avec deux lois sectorielles, la loi fédérale sur le contrat d'assurance LCA et la loi sur la surveillance des assurances LSA, la branche de l’assurance est l’une des branches les plus fortement réglementées. Ces deux lois sont actuellement en cours de révision. Dans cette perspective, l’ASA soutient des revendications des consommateurs. Les mesures de protection des consommateurs n’étant pas gratuites, il faut toutefois soupeser soigneusement les avantages escomptés et les coûts induits afin de pouvoir continuer de proposer des solutions d’assurance abordables et attractives.

Investissement durable: au regard du changement climatique, les investissements durables gagnent de plus en plus en importance. Les assureurs suisses prônent l’intégration dans leurs processus de placement de critères dits ESG, c’est-à-dire de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Cette prise de position s’explique aussi par des considérations d’ordre économique: les investissements qui tiennent compte des critères ESG sont en règle générale moins volatils et génèrent donc des rendements davantage adaptés au risque (en d’autres termes, le risque est moindre qu’avec des placements classiques au rendement comparable).

Note à l’attention des rédactions

L’Association Suisse d’Assurances ASA est l’organisation faîtière de l’assurance privée. L’ASA compte près de 80 petites et grandes compagnies d’assurance directe et de réassurance à envergures nationale ou internationale employant quelque 46 600 collaboratrices et collaborateurs en Suisse. Plus de 90 pour cent des primes encaissées sur le marché suisse par les assureurs privés le sont par des sociétés membres de l’ASA.

Informations complémentaires

Association Suisse d’Assurances ASA,
Sabine Alder, téléphone +41 44 208 28 20, sabine [dot] alderatsvv [dot] ch
Takashi Sugimoto, téléphone +41 44 208 28 55, takashi [dot] sugimotoatsvv [dot] ch
Standard +41 44 208 28 28

Défis à relever en 2019

Développement de la branche

Protection des consommateurs

Investissement durable