La na­no­tech­no­lo­gie, un risque émergent

Contexte21 novembre 2018

Recours à la nanotechnologie et utilisation de nanoparticules manufacturées

La nanotechnologie est moins une technologie qu’un terme générique désignant une multitude d’applications et de produits contenant des particules infinitésimales et présentant, de ce fait, des caractéristiques très particulières. Les nanoparticules peuvent exercer des actions très puissantes.

Technologie transversale par excellence, les nanoparticules sont fabriquées ou transformées par presque toutes les industries, essentiellement dans l’industrie chimique, l’industrie alimentaire et utilisées dans les produits phytosanitaires et les engrais. L’estimation des risques liés aux nanomatériaux demeure empreinte de grandes incertitudes. Nous manquons de recul quant à leurs possibles effets à long terme sur l’être humain et l’environnement. Cette technologie est profondément novatrice et offre davantage d’opportunités qu’elle ne comporte de risques. Néanmoins, au regard des enseignements actuels, il est à craindre que les nanotubes de carbone et les nanoparticules volatiles ne présentent une certaine potentialité de risques.

Définition «risques émergents»

Les nouvelles technologies et l’évolution de la société moderne sont porteuses de nouvelles opportunités, mais aussi de nouveaux risques. Ces risques d’un nouveau genre concernent notre vie future. Du fait de leur évolution dynamique, ils sont difficiles à identifier et à évaluer; c’est ce que l’on appelle les risques émergents. La notion de «risques émergents» n’est pas définie de manière uniforme. En assurance, elle désigne habituellement les risques possiblement susceptibles de survenir dans le futur et affichant une potentialité de sinistres élevée.

Téléchargement