Les per­tur­ba­teurs en­do­cri­niens, un risque émergent

Contexte21 novembre 2018

Les substances actives sur le système hormonal (perturbateurs endocriniens) présentent une potentialité de risques non négligeable. On désigne par perturbateur endocrinien une substance ou un mélange ajoutés de l’extérieur qui modifient le fonctionnement du système hormonal et peuvent ainsi avoir des effets nocifs sur la santé d'un organisme intact.

De nombreux produits du quotidien comportent des substances qui, outre leurs fonctions utiles de fluidifiants pour les plastiques, d’insecticides ou de protections solaires exercent également des effets négatifs sur le système hormonal des êtres humains et des animaux. De tels effets peuvent se traduire par des cancers, la diminution de la qualité du sperme, des malformations ainsi que par nombre d’autres maladies. Une surveillance scrupuleuse de cette évolution s’impose.

Définition «risques émergents»

Les nouvelles technologies et l’évolution de la société moderne sont porteuses de nouvelles opportunités, mais aussi de nouveaux risques. Ces risques d’un nouveau genre concernent notre vie future. Du fait de leur évolution dynamique, ils sont difficiles à identifier et à évaluer; c’est ce que l’on appelle les risques émergents. La notion de «risques émergents» n’est pas définie de manière uniforme. En assurance, elle désigne habituellement les risques possiblement susceptibles de survenir dans le futur et affichant une potentialité de sinistres élevée.

Téléchargement