Les or­ga­nismes gé­né­ti­que­ment mo­di­fiés (OGM), un risque émergent

Contexte21 novembre 2018

Au regard de ses multiples applications et des incertitudes afférentes en matière d’évaluation des risques, il faut continuer de considérer le génie génétique comme un risque émergent.

Le concept de «génie génétique» regroupe l'ensemble des méthodes qui consistent à isoler, caractériser, multiplier et recombiner un ou plusieurs caractères héréditaires, les gènes, au-delà de la barrière des espèces. Le génie génétique est, en fait, une sous-discipline de la biotechnologie. Il trouve des applications en médecine, en agriculture et se retrouve ensuite dans l’environnement, vraisemblablement via l’épuration des eaux usées. Le risque est perçu comme élevé, car l’opinion publique se montre sceptique face à l’impact potentiel d’un tel risque et à son éventuelle maîtrise.

Définition «risques émergents»

Les nouvelles technologies et l’évolution de la société moderne sont porteuses de nouvelles opportunités, mais aussi de nouveaux risques. Ces risques d’un nouveau genre concernent notre vie future. Du fait de leur évolution dynamique, ils sont difficiles à identifier et à évaluer; c’est ce que l’on appelle les risques émergents. La notion de «risques émergents» n’est pas définie de manière uniforme. En assurance, elle désigne habituellement les risques possiblement susceptibles de survenir dans le futur et affichant une potentialité de sinistres élevée.

Téléchargement