Conférence de presse: Inondations d'août 2005

Albert Lauper, Président de l'ASA

Albert Lauper, Président de l'ASA

Exposé d'Albert Lauper
Président de l'Association Suisse d'Assurances

Mesdames, Messieurs,

Je vous souhaite une cordiale bienvenue à notre conférence de presse de ce jour.

Au nom de notre branche, je voudrais dire combien nous sommes profondément peinés par les désastres et souffrances engendrés par les inondations survenues dans de nombreuses régions suisses. Les flots ont provoqué des pertes en vie humaine, dont deux pompiers pères de famille qui sont morts en faisant leur devoir. Un grand nombre de personnes ont subi des dommages matériels.

Aujourd'hui, la Chaîne du bonheur organise sa journée nationale de solidarité en faveur des personnes qui se trouvent dans une situation matérielle difficile suite aux inondations. Il est rassurant et réjouissant de voir la manière dont la solidarité joue en Suisse lorsque de telles catastrophes naturelles se produisent.

La grande partie des dommages va à la charge du secteur de l'assurance. L'assurance garantit que des milliers de personnes sont dédommagées pour les dommages subis et que notre pays puisse s’attaquer à la reconstruction. Cette mission place notre branche devant de hautes exigences. Nous sommes conscients de notre responsabilité et l'assumons de bon gré et avec tout le professionnalisme voulu.

On sait que notre pays présente la plus forte densité d'assurance et nous pouvons dire que, dans sa grande majorité, la population suisse est bien assurée contre les catastrophes dues à des événements naturels, ce qui est également le cas pour l'industrie et les activités artisanales.

L'étranger envie que nous puissions, en Suisse, si bien nous assurer contre les caprices de la nature. En Suisse, la protection d'assurance contre les inondations, les tempêtes, la grêle et d'autres événements naturels peut être obtenue par tous les preneurs d'assurance, et ce moyennant une prime uniforme supportable. Cela est possible grâce au Pool suisse pour la couverture des dommages causés par les forces de la nature (Pool dn), un regroupement des assureurs privés aux fins d'obtenir une meilleure compensation des risques dus aux événements naturels.

Les dommages sont très élevés. Lucius Dürr, directeur de l'ASA, va vous présenter les faits et chiffres correspondants. Les dommages sont si élevés que, en ce qui concerne les biens meubles – à savoir l’inventaire commercial et l’inventaire de ménage – la limite de responsabilité fixée par la loi se trouve dépassée. L'ordonnance sur l'assurance des dommages dus à des événements naturels prévoit en effet que si les indemnités que toutes les institutions d'assurance ont à verser en raison d'un événement assuré dépassent 250 millions de francs, elles seront réduites de telle sorte qu'elles ne dépassent pas ce montant. Les assureurs pourraient se prévaloir de cette clause et les assurés devraient, en conséquence, s'attendre à ce que les prestations soient proportionnellement réduites. Mais les compagnies d'assurances regroupées dans le Pool dn ont décidé de ne pas invoquer cette limite de responsabilité et d'indemniser entièrement les assurés.

La même limite de responsabilité s'applique également aux dommages subis par les immeubles. Toutefois, ces dommages n'excèdent pas la limite de 250 millions de francs.

Et brièvement en ce qui concerne le programme de ce matin: après Lucius Dürr, Bruno Schiess, président du Pool dn, vous présentera le Pool suisse pour la couverture des dommages causés par les forces de la nature, puis Gaspare Nadig, président de la Commission dn, vous entretiendra des mesures de prévention possibles. Nous aurons ensuite le plaisir d'accueillir Urs Steinegger, hydrologue, et attendons avec impatience sa manière de voir les choses du point de vue scientifique. Lucius Dürr mettra un point final à ces exposés en faisant connaître ce que les assureurs privés attendent des autorités.

Je vous remercie de l'attention que vous m'avez accordée et passe la parole à Lucius Dürr.

Document

Dernière modification le 27 octobre 2010