Urs Berger, nouveau Président de l’Association Suisse d’Assurances

Urs Berger, Erich Walser

Lors de son Assemblée générale qui s’est tenue aujourd’hui à Zurich, l’Association Suisse d’Assurances a élu son nouveau président, Urs Berger. Son prédécesseur, Erich Walser a souligné l’importance de la contribution des entreprises au processus décisionnel politique par le biais des associations professionnelles – non seulement comme droit démocratique, mais aussi comme obligation entrepreneuriale. Invité d’honneur, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a prononcé un discours sur la politique financière dans le contexte international.

Zurich, 23 juin 2011 – Après quatre années passées à la tête de l’Association Suisse d’Assurances, Erich Walser a quitté aujourd’hui son poste de président de l’association lors de l’Assemblée générale de l’ASA. Jusqu’ici vice-président de l’ASA, Urs Berger a été élu par les délégués au poste de Président de l’Association Suisse d’Assurances pour le reste de la période administrative 2009 – 2012. Monsieur Berger est Président du conseil d’administration de la Mobilière Holding SA ainsi que de la Mobilière Suisse Société Coopérative.

Lors de cette même Assemblée générale, Olav Noack, représentant de la Bâloise ainsi que Pierre-Marcel Revaz, Président du Groupe Mutuel, ont présenté leur démission. Les délégués ont élu les personnes suivantes pour le reste de la période administrative 2009 – 2012 aux postes ainsi devenus vacants au sein du Comité de l’ASA:

  • Thomas J. Grichting, CEO Branche maladie et Secrétaire général, Groupe Mutuel;
  • Markus Hongler, CEO, La Mobilière;
  • Michael Müller, CEO de Bâloise Assurances Suisse et membre de la direction du groupe Bâloise.

Invitée d’honneur, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf a prononcé un discours sur la «Politique financière dans le contexte international». Elle y a abordé les aspects fondamentaux de la politique financière pour l’industrie de l’assurance et en a expliqué le caractère international: «La politique financière est une politique internationale. Nous voulons des marchés stables et ouverts, car c’est là qu’est notre avenir.»

Pour sa dernière allocution en tant que Président, Erich Walser a souligné l’importance des associations professionnelles modernes comme acteurs incontournables dans un environnement politique et économique de plus en plus composite, où seuls les experts arrivent encore à garder une vue d’ensemble. Dans ce contexte, Monsieur Walser insiste en particulier sur le rôle de l’Association Suisse d’Assurances comme intermédiaire avec le système politique: «Les membres du Parlement sont de plus en plus souvent confrontés à des dossiers très spécifiques et hautement complexes et doivent prendre des décisions de portée contraignante, tout en étant justes et sensées pour tous. Ils ont donc besoin d’informations pointues que seules les organisations professionnelles, à l’instar de l’ASA, sont à même de leur fournir».

Dans son rapport d’activité, le directeur de l’ASA, Lucius Dürr, a passé en revue les thèmes majeurs de la représentation des intérêts sur lesquels l’association a mis l’accent en 2010. Il a surtout évoqué les questions relevant du droit de la surveillance – y compris au niveau européen – et leurs conséquences dans le contexte tant national qu’international ainsi que les dernières nouveautés législatives; sans oublier la révision totale et imminente de la LAA et la problématique de la menace de l’intensification des monopoles de l’Etat.

Dans son exposé «Moins de liberté, c’est sûr», Ludwig Hasler, philosophe et publiciste, a conduit les auditeurs aux confins d’un système libéral sous l’angle de la sécurité la plus grande possible pour l’individu et la société dans son ensemble.

Exposés

Rapport annuel 2010

Assemblée générale 2011

Dernière modification le 01 octobre 2013