Retraite anticipée – comment rester assuré contre les accidents ?

Je me suis cassé une jambe lors d’une chute alors que je venais de commencer ma préretraite. Qui paie les frais médicaux? Comment suis-je assuré contre les risques liés à un accident grave? Et que se passe-t-il si je prends un travail à temps partiel?

La loi prévoit que tout employé doit obligatoirement être assuré contre les accidents. Ceux qui ont un emploi d’au moins huit heures par semaine bénéficient de surcroît d’une couverture pour les cas d’accident non professionnel ou pendant les loisirs. Si à l’avenir votre travail à temps partiel est de moins de huit heures par semaine, vous n’avez aucune obligation d’assurance accidents non professionnels auprès de votre nouvel employeur. Cela dit, si un accident se produit au cours des trente jours qui suivent immédiatement votre mise à la préretraite, l’assureur accidents de votre ancien employeur couvre encore vos frais médicaux; cette couverture-là se prolonge même éventuellement de 180 jours si vous avez conclu avec l’assureur de votre ancien employeur ce qu’on appelle une assurance par convention. Mais après cela, seule votre caisse maladie prend le relais pour vous rembourser les frais médicaux en cas d’accident – pensez à vérifier auprès d’elle que l’éventuelle suspension de la couverture accidents convenue pour la durée de votre emploi ne soit plus en vigueur.

Différence dans les prestations

Prenez garde au fait que les prestations de l’assurance des accidents non professionnels auprès de votre ancien employeur étaient plus étendues que votre future couverture accidents auprès de votre caisse maladie: celle-ci s’en tient au remboursement des seuls frais médicaux. Alors que pendant votre ancien emploi, vous aviez en plus été mis au bénéfice des assurances d’indemnité journalière, de rente invalidité et survivants, ainsi que de l’allocation d’impotent – si des lacunes graves devaient ici apparaître dans votre concept d’assurance, vous devriez vous adresser à votre conseiller en assurances.

Dernière modification le 18 novembre 2013